Week-end de pêche dans le Jura

Cette année encore, les membres des Carnassiers de Lorraine se sont donnés rendez-vous pour quelques jours de pêche.
La destination 2017: Le Jura, et le lac de Vouglans.

Jeudi matin, à la première heure, Julien, Paul et Gaston sont arrivés sur place.

Vouglans

Ils ont rapidement été rejoints par Jean-Denis et Pascal, qui ont pu également constater à quel point le niveau du lac était bas. Pas moins de 15 mètres en dessous de son niveau de référence. Ca va être du sport !

Vouglans

Les mises à l’eau sont inutilisables pour la plupart, et il faudra faire preuve de maîtrise pour descendre les 300 mètres de l’ancienne route nous permettant de rejoindre le lac…

Vouglans
VouglansVouglansVouglans

Les décors s’offrant à eux sont magnifiques malgré un niveau d’eau très bas.

Vouglans Vouglans Vouglans Vouglans Vouglans Vouglans

Après une journée difficile sur le plan pêche, il est temps pour les premiers Carnalors, de rejoindre notre gîte.
Jean-Denis et Pascal ont pu s’amuser à pêcher quelques vifs, qui leur seront très utiles les jours suivants…

Vouglans

Anthony et Thibaud arriveront sur place également afin de former le petit groupe du jeudi soir, et d’entamer ensemble une énorme raclette, accompagnée comme il se doit !

Vouglans Vouglans Vouglans

Pascal et Jean-Denis sont aux petits soins pour le dessert, tout comme Julien qui proposera le verre de l’amitié, suivi par le yaourt de l’amitié…

Vouglans
Vouglans

Quelques minutes séparent les deux précédentes photos…

Manger et boire, c’est bien, mais n’en oublions pas le sport, un petit match de ping pong n’a jamais fait de mal à personne, une bonne manière de mettre en marche la digestion !

Vouglans

Après une petite nuit de sommeil, il est temps de se mettre en route pour le lac de Vouglans.
Les « jeudistes » seront les premiers à se mettre à l’eau, rejoints petit à petit par le reste des troupes.

Vouglans Vouglans Vouglans

Le réveil est parfois un peu plus compliqué, compte tenu des exploits de la veille…

Vouglans

Tout comme la journée précédente, pas grand chose à signaler au niveau des prises, mais chacun à son niveau, profite du décor qui s’offre à lui.
Les binômes découvrent un superbe lac, avec des paysages hors du commun.

Vouglans Vouglans Vouglans
Vouglans Vouglans
Vouglans
VouglansVouglans Vouglans Vouglans Vouglans Vouglans
Vouglans

Durant l’après-midi, une partie des jeudistes décide de se rendre sur un autre lac, afin de voir s’il y a autre chose à faire.
La pêche étant terriblement compliquée sur Vouglans, il y a peut-être un moyen de prendre du poisson autre part.
Le lac du Coiselet est leur destination. Ce dernier sert de déversoir au lac de Vouglans, et est situé non loin de là.
Paul et Julien auront quelques touches sur les leurres. Pascal et Jean-Denis pour leur part, parviendront à toucher quelques poissons en pêchant au vif. De taille modeste, cela motive néanmoins le petit groupe.

Lac du Coiselet Lac du Coiselet
Lac du Coiselet

Après cette première journée, les comptes sur le lac de Vouglans sont vite faits: Tous capots !
Enfin, presque tous, les pêcheurs au coup ont pu s’amuser à prendre quelques poissons malgré tout.

Si la pêche est difficile pour les Carnalors, il y a bien un domaine dans lequel ils excellent: la bouffe (et la boisson diront les mauvaises langues :p)
Le premier repas tous ensemble est synonyme de bonne humeur, un barbecue énorme est organisé, et la tablée passe une excellente soirée tous ensemble.

Tout comme l’année dernière, Jean-Denis s’est occupé comme un chef de la commande de viande.
Je pense que nous serons tous unanimes afin de te dire un tout grand merci pour cette organisation !!!

La mise à l’eau compliquée, couplée à des résultats médiocres, il est décidé que nous nous rendrons dès le lendemain sur le lac du Coiselet, pêché plus tôt dans la journée par Paul, Julien, Pascal et Jean-Denis.

Comme souvent, la nuit sera placée sous le signe des phénomènes étranges, un Carnalor du nom de James totalement inconnu, des poissons un peu trop volants, et des bûcherons au travail jusqu’aux petites heures…

A l’occasion du deuxième jour de pêche, les Carnalors découvrent un nouveau terrain de jeu magnifique.
Un lac encaissé aux eaux cristallines, entourées d’énormes pans rocheux.

Lac du Coiselet
Lac du Coiselet

A notre arrivée, le brouillard est encore fort présent, et chacun y va de ses talents de photographe.

Lac du Coiselet Lac du Coiselet Lac du Coiselet Lac du Coiselet Lac du Coiselet  Lac du Coiselet

A mesure que le temps passe, chacun découvre un nouveau paysage magnifique, tout en tentant de trouver enfin un peu de poisson.
Si l’activité semble un rien plus élevée que sur le lac de Vouglans, il appert que la pêche sera une fois encore terriblement difficile pour tout le monde, si ce n’est pour le trio de pêcheurs au vif, qui continuera à se faire plaisir tout au long de la journée.

Lac du Coiselet Lac du Coiselet Lac du Coiselet

L’une ou l’autre prise viennent enfin égailler les cœurs.

Lac du Coiselet

Sur le coup de midi, tous les bateaux se rejoignent pour un repas tous ensemble, et afin de débriefer des prises (ou pas !) de la matinée.
L’ambiance est au beau fixe, comme le soleil qui nous tiendra compagnie tout au long de la journée.

Lac du Coiselet Lac du Coiselet

Lac du Coiselet

L’après-midi sera encore bien calme pour tout le monde, certains en profitent pour déjà recharger les batteries avant le repas de la soirée.

Lac du Coiselet Lac du Coiselet Lac du Coiselet
Lac du Coiselet

De retour au gîte, c’est une nouvelle fois une soirée mémorable que nous passerons ensemble.
Pêche, anecdote, blagues pourries, bonne bouffe et petit verre… bref, une soirée comme on les aime !


C’est déjà notre dernier jour de pêche. Une fois encore, destination le lac du Coiselet, afin de tenter d’en découdre enfin avec ses poissons si capricieux. L’un ou l’autre Carnalor parvient enfin à faire du poisson, pour nous regonfler à bloc !

Lac du Coiselet Lac du Coiselet


Lac du Coiselet

Il faut tout donner dans ces derniers instants, et certains sont (vraiment) prêts à tout pour décrocher le grâle, quitte à tenter les combinaisons les plus audacieuses et les plus improbables.

Qui a dit qu’une Tenryu n’était pas taillée pour la pêche au vif ?
Grosse erreur que de penser le contraire, la preuve en est, il a été possible de sauver la sortie de Paul grâce à cette combinaison gagnante !

Lac du Coiselet

Qui pourra différencier le vrai du faux ?
Victor, Daniel et Gaston ont quant à eux tenté leur chance sur un troisième lac pour cette dernière journée, le lac de Clairvaux.
Peut-être avaient-ils vu juste, en tout cas, les photos semblent plus « poissonneuses » que celles des Carnalors restés sur le lac du Coiselet.

Daniel prendra le plus gros poisson de cette sortie, un beau brochet de 78 centimètres.
Cédric et Nico, qui les ont rejoints durant l’après-midi n’ont pas eu cette chance.
Voilà ce que ça donne quand les papys font de la résistance !

Ainsi se termine ce week-end prolongé des membres des Carnassiers de Lorraine.
Si les poissons n’ont malheureusement pas été au rendez-vous, nous garderons très certainement un beau souvenir de cette belle région du Jura.
Il ne devrait pas être trop compliqué de faire mieux l’année prochaine, et si cette fois, nous en avons pris plein les yeux, en 2018, ce sont les poissons qui en prendront plein les dents !

A bientôt.

 

One thought on “Week-end de pêche dans le Jura

  • 11 octobre 2017 at 18 h 35 min
    Permalink

    Super weekend avec les copains comme d’habitude. Merci pour ce beau report Anthony 😉

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.